Informations sur Helicobacter pylori > Quelles sont les maladies associées à H.  pylori ?

Les douleurs de l'estomac peuvent avoir de nombreuses causes.
En cas de survenue brutale de douleurs accompagnées de vomissements et de diarrhée, l'intoxication alimentaire ou la gastroentérite sont évoquées et la responsabilité d'un virus ou d'une bactérie est  suspectée dans ce contexte (16).
Mais si les douleurs sont chroniques, il existe peut-être des lésions de l'estomac imputables aussi à une bactérie : Helicobacter pylori
.

 

 

 

Une inflammation chronique de l'estomac 

La bactérie provoque chez la personne infectée une gastrite chronique qui persiste toute la vie si l'infection n'est pas traitée. Le plus souvent, elle est d'évolution silencieuse sans manifestations ou symptômes particuliers (4).



Une révolution dans la prise en charge des ulcères de l'estomac et du duodénum

La responsabilité de Helicobacter pylori est à présent bien établie dans la genèse et l'entretien d'ulcères. Au niveau de l'estomac, Helicobacter pylori est responsable de 7 ulcères sur 10. Le duodénum est la partie de l'intestin qui suit immédiatement l'estomac, 9 ulcères duodénaux sur 10 sont liés à Helicobacter pylori. Depuis cette découverte, le traitement de l'infection en éradiquant la bactérie, permet non seulement de soigner l'ulcère mais aussi d'éviter les rechutes fréquentes (17).
Des précautions peuvent être à prendre avec certains médicaments. En effet, en cas d'infection par Helicobacter pylori, la prise de certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou l'aspirine pourrait augmenter les risques d'ulcère ou de saignement  (18).

 

Helicobacter pylori, responsable de cancer de l'estomac


Dès 1994, l'Agence Internationale de Recherche sur le Cancer a classé Helicobacter pylori comme carcinogène de classe I, c'est à dire entraînant un risque de cancer certain chez l'homme (2). A présent, on estime que la bactérie est  responsable de 60 à 90 % des cas de cancers gastriques (11,19). Par ce biais, Helicobacter pylori pourrait faire plus de morts par an que les accidents de la route, car le cancer gastrique est particulièrement meurtrier.

Cependant tous les sujets infectés ne feront pas de cancer gastrique, loin de là, 1 à 3% des sujets infectés pourraient développer un cancer gastrique. Plusieurs années sont nécessaires pour parvenir à ce stade ultime, parfois même plus de 30 ans. Se débarrasser de l'infection évite cette évolution surtout si cela est fait précocement avant l'apparition de lésions  (2,11,20).

Comme il existe des prédispositions familiales au cancer gastrique il est vivement recommandé aux enfants, frères et sœurs de personnes ayant eu un cancer de l'estomac, de faire la recherche de l'infection à Helicobacter pylori et de la traiter si nécessaire (1,21,22).

Outre les prédispositions familiales, un certain nombre de facteurs favorisent l'évolution vers un cancer, en particulier :

- le tabac,
- la surconsommation de sel, ainsi qu'une alimentation riche en saumures (viande ou poisson fumés en particulier), en viande rouge…
- certains facteurs environnementaux (exposition aux nitrates et nitrites),
- certaines souches plus virulentes de Helicobacter pylori (2,21,23).

 

 

Helicobacter pylori responsable d'autres pathologies (24, 25) ?

 

De nombreuses études en cours cherchent des liens potentiels entre Helicobacter pylori et d'autres affections, comme la dyspepsie ou même des pathologies autres que digestives. Pour l'instant, certaines personnes peuvent ressentir un bénéfice sur leurs symptômes en se débarrassant de l'infection alors que  d'autres n'en auront aucun. Migraines, maladie de Parkinson, pathologies cardiovasculaires ou certaines pathologies immunitaires ont pu ainsi être reliées à l'infection à Helicobacter pylori  sans que pour l'instant ces  hypothèses ne soient confirmées.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE associées
Copyright 2012 © Abimes Concept