Réunions annuelles du GEFH > 27 ème réunion annuelle

 

La 27ème Journée d’Actualités consacrée aux bactéries du genre Helicobacter s'est tenue le 25 janvier 2019 à l'Hôpital Cochin (Amphithéâtre Jean Dausset) à Paris.

 

Cette réunion, comme de coutume, a été consacrée à la fois aux aspects cliniques, microbiologiques et thérapeutiques des infections à Helicobacter pylori.

 

Cette journée a donné la possibilité aux jeunes cliniciens, microbiologistes et chercheurs de partager leurs connaissances et travaux sous la forme de présentations orales plénières de très grandes qualités.

 

Six orateurs étrangers ou français ont ponctué la journée par des conférences d'actualisation sur des thématiques phylogénétiques, cliniques, et thérapeutiques.

 Le site internet du Groupe d’Etudes Français des Helicobacter (www.helicobacter.fr) fait peau neuve pour 2019, nous vous encourageons à le visiter et à échanger avec nous par son intermédiaire.

 

 

                                                           Professeur Christophe Burucoa


 

Télécharger et imprimer le programme de la réunion d'actualités 2019 

 

 

 

Réunions annuelles du GEFH > 26 ème réunion annuelle

 

La 26ème Journée d’Actualités consacrée aux bactéries du genre Helicobacter se tiendra  le 26 janvier 2018 à l'hôtel Oceania, l'Univers, 5 Boulevard Heurteloup à TOURS (37000).

 

     Cette réunion sera comme de coutume consacrée à la fois aux aspects cliniques et microbiologiques des infections à Helicobacter pylori.

 

     Cette journée laissera la possibilité aux jeunes cliniciens, microbiologistes et chercheurs de partager leurs connaissances et travaux sous la forme de présentations orales plénières et sélectionnées.

 

    Nous vous accueillerons en plein coeur de Tours et de son centre historique. Tours c’est aussi un pôle de recherche important. Notre congrès annuel est soutenu, cette année, par la Fédération de Recherche en Infectiologie de la Région Centre qui regroupe plus de 300 chercheurs dans le domaine de l’infectiologie et qui anime un Master européen. Nous sommes heureux d’ouvrir notre congrès à cette communauté scientifique et de vous accueillir à Tours pour des échanges conviviaux et une actualisation de nos connaissances pratiques et scientifiques.

 

 

Driffa Moussata et Christophe Burucoa


 

Télécharger et imprimer le programme définitif de la réunion d'actualités 2018 ainsi que les informations relatives à l'inscription ainsi qu'au déroulement de la journée 

 

 

 

 Preprogramme2018

 

 

 

 

 Archives

 

 

 

 

Présentation du projet « Helicostic »

 

Entretien avec Christophe BURUCOA, bactériologiste

 

 

Interviews des conférenciers de la journée du GEFH 2010

 

Intervention de Alain Burette

 

 

 

 

Conférence de N. Salles

 

 

 

 

Conférence de N. Salles

 

 

 

 

Conférence de N. Salles

 

 

 

 

Conférence de N. Salles

 

 

 

 

Conférence de Christine Varon

 

 

 

 

Conférence de Christine Varon

 

 

word ico

Traitements > Indications de recherche et d'éradication de H. pylori

 

Recommandations françaises sur la prise en charge de l’infection par Helicobacter pylori (Téléchargez l'article)

 

Ulcères gastriques et duodénaux

 

Les ulcères sont des indications formelles à la recherche et l’éradication de H. pylori. L’éradication de H. pylori favorise la cicatrisation et prévient la récidive des ulcères.
En cas d’ulcère duodénal non compliqué, il n’est pas nécessaire de poursuivre le traitement par inhibiteur de pompe à protons (IPP) au-delà de la fin du traitement d’éradication.
En cas d’ulcère duodénal compliqué ou d’ulcère gastrique compliqué ou non, il est recommandé de poursuivre le traitement par IPP seul à pleine dose, pendant 3 à 7 semaines après le traitement d’éradication

 

 

Lymphome du MALT

 

L’éradication de H. pylori fait partie de la prise en charge initiale de tous les lymphomes du MALT gastriques. Elle peut suffire à obtenir une rémission durable particulièrement en cas de lésion localisée (stade I de la classification de Ann Arbor) et en l’absence de la translocation t (11 ;18)

 

 

AINS et aspirine

 

H. pylori est un facteur de risque additif d’ulcère gastroduodénal sous traitement AINS. L’éradication de H. pylori est recommandée avant de commencer un traitement prolongé par AINS. L’éradication ne dispense pas d’un traitement par IPP en cas de facteur de risque d’ulcère associé (âge ≥65 ans, antécédent d’ulcère, AINS associés à la prise d’aspirine à faible posologie ou de corticoïdes).

 

 

Reflux gastro-oesophagien

 

L’éradication de H. pylori n’est pas un traitement du reflux gastro-oesophagien.

Les indications de recherche et de traitement de l’infection à H. pylori ne sont pas modifiées par la présence d’un reflux gastro-oesophagien.
Chez les patients infectés par H.pylori recevant des traitements anti sécrétoires prolongés contre le reflux, une accélération de l’extension de l’atrophie muqueuse fundique a été mise en évidence. L’éradication est donc recommandée en cas de traitement par IPP au long cours.

 

 

Prévention du cancer gastrique

 

L’infection par H. pylori est le facteur de risque principal du cancer gastrique de type intestinal ou diffus ; l’éradication de la bactérie réduit le risque de cancer gastrique et prévient la progression des lésions pré-néoplasiques de la muqueuse gastrique (l’atrophie plus que la métaplasie intestinale).

L’infection par H. pylori doit être recherchée et traitée dans les cas suivants :

- Antécédents familiaux de cancer gastrique au premier degré.
- Résection localisée d’un cancer gastrique (mucosectomie ou gastrectomie partielle)
- Lésions pré-néoplasiques: atrophie avec ou sans métaplasie intestinale.
- Traitement au long cours (au moins 6 mois) par antisécrétoires gastriques
- Avant chirurgie bariatrique par by-pass gastrique (le bypass gastrique isole une grande part de l’estomac et ne permet plus la surveillance de la muqueuse gastrique)
- Prédisposition héréditaire au cancer gastrique (PAF, Peutz-Jeghers, HNPCC)

 

 

Dyspepsie

 

Le bénéfice de l'éradication sur les symptômes, chez les patients dyspeptiques sans lésion endoscopique, est faible. Le nombre de patients à traiter pour guérir un cas de dyspepsie est estimé à 15.

Dyspepsie explorée par endoscopie : chez les patients ayant une endoscopie pour dyspepsie, la recherche et l’éradication de H. pylori sont justifiées, même en l’absence de lésion visible, pour la prévention du cancer de l’estomac.

Dyspepsie non explorée par endoscopie : chez un patient ayant peu de risque d’avoir une lésion maligne (âge< 45ou 50 ans et absence de signes d’alarme), la stratégie qui consiste à rechercher l’infection par une méthode non invasive puis à éradiquer la bactérie conduit aux mêmes résultats sur les symptômes qu’un traitement par IPP dans une population ayant une faible prévalence de l’infection (comme la France).

 

 

Anémie par carence en fer ou carence en vitamine B12 sans cause trouvée, Purpura thrombopénique immunologique

 

Dans ces 3 cas une relation avec l’infection a été évoquée et l’éradication bactérienne doit être proposée.

 

 

 

 

Toutes les ACTUALITES

 

Recommandations pour la prise en charge de  l'infection par Helicobacter pylori (cliquer sur ce titre pour accéder à la rubrique "Quel traitement ?)

 

Quand et comment chercher Hp ? - Comment traiter et contrôler ? Télécharger la fiche (feuillet à imprimer recto-verso et à plier en trois)

 

 

 

 

AGENDA :

 

La 28ème réunion d'actualisation du GEFH se tiendra le 24 janvier 2020 à Annecy

 

- Le 32ème Workshop international du Groupe d'Etude Européen Helicobacter et Microbiote (EHMSG) se tiendra à Innsbruck (Autriche),  du 5 au 7 septembre 2019 

 

Copyright 2012 © Abimes Concept