Informations sur Helicobacter pylori > Références bibliographiques

 

 

 1

  1. www.nobelprize.org

 2. Sobhani I. Helicobacter pylori et cancer gastrique. Médecine/Sciences 2003;19:431-6.

 3. Mégraud F. Quand et comment s’infecte-t-on par Helicobacter pylori ? Gastroenterol Clin Biol 2003;27:374-9.

 4. Prise en charge thérapeutique de l’éradication de Helicobacter pylori chez l’adulte et l’enfant. Afssaps 2005.

 5. www.insee.fr

 6. www.pasteur.fr/actu/presse/com/communiques/03Helicobacter.htm

 7. Lamouliatte H et al. Second-line treatment for failure to eradicate Helicobacter pylori : a randomized trial comparing four traitement strategies. Aliment Pharmacol Ther 2003:18:791-97.

 8. Courillon-Mallet A. Résistance de Helicobacter pylori : qui traiter et comment ? Presse Med 2006;35:657-62.

 9. Brown LM. Helicobacter pylori: epidemiology and routes of transmission. Epidemiologic reviews 2000;22(2):283-97.

10. Kidd M, Modlin IM. A century of Helicobacter pylori. Digestion 1998;59:1-15.

11. Delchier JC. Les lésions pré-cancéreuses gastriques : quelle prévention ? Gastroenterol Clin Biol 2004;28(5):172-7.

12. Malaty HM et al. Helicobacter pylori infection in Preschool and school-aged minority children: effect of socioeconomic indicators and breast-feeding pratices. CID 2001;32:1387-92.

13. Mataly H. Epidemiology of Helicobacter pylori infection. Best pratice and research clinical gastroenterology 2007;21(2):205-14.

14. Thiéfin G, Jolly D. Impact de l’infection à Helicobacter pylori sur le risque de complications gastro-duodénales des traitements anti-inflammatoires non stéroïdiens. Gastroenterol Clin Biol 2004;28(3):45-57.

15. Rothenbacher D et al. Prevalence and determinants of Helicobacter pylori infection in preschool children : a population-based study from Germany. International Journal of Epidemiology 1998;27:135-416.

16. Friedman L, Isselbacher K. Diarrhée et constipation. Harrison Médecine interne 13° édition.

17. Places respectives de l’endoscopie digestive et du test respiratoire dans le diagnostic et le contrôle de l’éradication de Hp. Recommandations de la société française d’endoscopie digestive 2003.

18. Huang JQ, Sridhar S, Hunt RH. Role of Helicobacter pylori infection and non steroidal anti-inflammatory drugs in peptic-ulcer disease: a meta-analysis. Lancet 2002;359:14-22.

19. Malfertheiner P, Fry LC, Mönkemüller K. Can gastric cancer be prevented by Helicobacter pylori eradication ? Best practice and research Clinical Gastroenterology 2006;20(4):709-19.

20. Ekström AM et al. Helicobacter pylori  in gastric cancer established by CagA immunoloog as a marker of past infection. Gastroenterology 2001;121:784-91.

21. Malfertheiner P et al. Current concepts in the management of Helicobacter pylori infection : the Maastricht III consensus report. Gut 2007;56:772-81.

22. Bouché O. Comment améliorer le pronostic du cancer gastrique en France ? Gastroenterol Clin Biol 2005;29(1):7-10.

23. Correa P, Fontham ET, Bravo JC, Bravo LE, Ruiz B, Zarama G et al. Chemoprevention of gastric dysplasia: randomized trial of antioxidant supplements and anti-helicobacter pylori therapy. J Natl Cancer Inst 2000;92:1881-8.

24. Jian R, Coffin B. L’infection par Helicobacter pylori doit-elle être prise en compte chez un malade souffrant de dyspepsie ? Gastroenterol Clin Biol 2003;27:432-9.

25. Richy F, Mégraud F. L’infection par Helicobacter pylori responsable d’affections extra-digestives : mythe ou réalité ? Gastroenterol Clin Biol 2003;27:459-66.

26. De Korwin JD. Avantages et inconvénients des différentes méthodes diagnostiques de l’infection à H. Pylori. Gastroenterol Clin Biol 2003;27:380-90.

27. www.snfge.asso.fr

28. Wong BC, Lam SK, Wong WM, Chen JS, Zheng TT, Feng RE et al. Helicobacter pylori eradication to prevent gastric cancer in a high-risk region of China: a randomized controlled trial. JAMA. 2004;291:187-94.

29. Lamouliatte H et al. L’éradication de Helicobacter pylori est définitive. Résultats d’une étude avec suivi à long terme. Communication scientifique aux Journées Francophones de pathologie digestive 2006, lundi 20 mars 2006, communication orale. http://snfge.asso.fr

30. Lugli A et al. Napoleon Bonaparte’s gastric cancer : a clinicopathologic approach to staging, pathogenesis and etiology. Nat Clin Pract Gastroenterol Hepatol. 2007;4(1):52-7.

 

Informations sur Helicobacter pylori > Napoléon Bonaparte : un illustre infecté

 

Tout le monde se remémore les tableaux où Napoléon Bonaparte se tient le ventre d’une main, au point d’en devenir un signe distinctif qui fit le bonheur des peintres et caricaturistes de l’époque et même jusqu’à nos jours. La raison de cette manie est longtemps restée une énigme. Les soucis du pouvoir ? Des troubles digestifs ?

 

 

Depuis  sa mort, le 5 mai 1821, les causes de son décès ont fait aussi couler beaucoup d'encre. Une enquête réalisée par une équipe internationale d’anatomo-pathologistes, américains, suisses et canadiens, a permis de faire la lumière sur les troubles gastriques dont souffrait l’empereur et sur les causes du décès, à la lueur des nouvelles avancées scientifiques. L’hypothèse de l’empoisonnement est écartée.

 

Il tentait en fait par ce geste de calmer des douleurs répétées à l’estomac dues à un ulcère, qui a dégénéré en un cancer de l’estomac qui lui fut fatal.

 

On pense, aujourd’hui, que ces atteintes étaient liées à une infection chronique à Helicobacter pylori

Informations sur Helicobacter pylori > Comment savoir si je suis infecté ?

 

Des douleurs répétées au niveau de l’estomac sont des signes à prendre au sérieux, il est toujours utile d’en parler à son médecin, en particulier si des antécédents familiaux laissent supposer une tendance particulière aux ulcères et/ou aux cancers gastriques.

 

 

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic de l’infection.

 

Une fibroscopie de l’estomac peut être réalisée en fonction des symptômes et du contexte et surtout si le médecin la juge utile. Elle permet une visualisation directe de l’intérieur de l’estomac et du duodénum mais aussi la recherche de Helicobacter pylori par un test court et par une analyse au laboratoire du petit fragment prélevé dans la paroi de l’estomac. Durant les 6 heures précédant l’examen, il faut être à jeun (sans boire, ni manger) sauf avis contraire du médecin. Il est aussi nécessaire de ne pas fumer (27).

 

Helicobacter pylori peut être détecté facilement, en raison d’une enzyme qu’il produit et qui est spécifique : l’uréase. Un test diagnostique rapide peut ainsi être réalisé parallèlement à la fibroscopie sur le prélèvement réalisé : le test à l’uréase.

 

Quand une fibroscopie n’est pas nécessaire, il existe également des moyens dits non-invasifs pour rechercher la bactérie. 

 

On peut ainsi rechercher des antigènes de Helicobacter pylori dans les selles, rechercher des anticorps développés contre la bactérie par l’organisme en effectuant une sérologie réalisée à partir d’une prise de sang ou réaliser un test respiratoire. Ce dernier se fait aisément au laboratoire d’analyses médicales : après avoir ingéré un liquide «révélateur » (urée diluée dans un verre d’eau), il suffit de souffler dans un tube, l’analyse de l’air expiré permettant de détecter indirectement la présence de Helicobacter pylori. Pour cet examen, il ne faut pas avoir pris de traitement antibiotique depuis au moins 4 semaines et avoir arrêté tout traitement contre l’acidité gastrique depuis au moins 2 semaines ; de plus, il faut être à jeun : c’est-à-dire ne pas avoir bu ou mangé ou fumé depuis la veille au soir.

 

Maintenez vos chevaux et aussi vous va voir buy priligy dapoxetine online uk des résultats rapidement, continuer à faire quels types d'emplois et aussi vous sera certainement une buy levitra new zealand histoire de succès de réduction de poids qu'après un certain temps, la partie du corps avec le gain de poids plus évident est le ventre. Propecia avis femme acquérir une boîte bento, l'un des premiers vente de viagra en ligne france points que vous devriez faire est d'acheter une boîte bento ou un produit comparable qui divise votre déjeuner finasteride depression dans une collection de conteneurs réchauffables au micro-ondes tupperware. Parmi les endroits plus difficiles du corps à sildenafil sandoz vartojimas perdre de la graisse est l'emplacement de l'estomac, vous pouvez utiliser pour réduire la graisse autour de votre abdomen ou protéger contre clomid quand on ovule déjà l'accumulation de graisse sur n'importe quel autre endroit sur votre corps. Propecia musculation il se sent comme il serait certainement difficile de sildenafil mylan 25 mg renoncer à 3500 calories, et pourtant toutes les friandises et aussi repas vous mangez en une semaine et prix cialis pharmacie bordeaux aussi il peut être que beaucoup moins compliqué à venir vers le haut avec cela dit nombre. Il n'est pas une enquête d'avoir acheter viagra thailande essentiellement peur, déclare le prof. Prenez quelques minutes de pause dans generic levitra side effects les intervalles normaux.

Informations sur Helicobacter pylori > Comment puis-je me soigner ?

 

Si la bactérie est détectée dans l’estomac, elle peut être éradiquée grâce à un traitement court (1 à 2 semaines), simple et efficace dans 90 % des cas (7,8).

 

 

Helicobacter pylori est une bactérie, il faut donc la traiter avec une association d’antibiotiques, accompagnée d’un médicament pour lutter contre l’acidité gastrique pendant toute la durée du traitement (4).

 

On effectue par la suite un test de contrôle pour vérifier que la bactérie a bien disparu de l’estomac. La méthode de référence pour effectuer ce contrôle est le test respiratoire, si la fibroscopie n’est pas nécessaire (21). La sérologie ne peut être utilisée dans ce cas, car les anticorps qui sont le témoin de l’infection peuvent persister plusieurs semaines (26).

 

Ce contrôle est nécessaire car la bactérie peut ne pas être éliminée dès le premier traitement. Ceci peut être du à une résistance de celle-ci aux antibiotiques utilisés mais parfois à un traitement mal ou insuffisamment suivi. Il est donc important de respecter scrupuleusement le traitement instauré par le médecin (4).

 

En cas d’échec, de nouvelles associations d’antibiotiques peuvent être préconisées.

 

L’éradication de Helicobacter pylori stoppe l’évolution des lésions de l’estomac quel que soit l’âge du malade. Le bénéfice est donc réel même si on a été infecté depuis de nombreuses années. En ce qui concerne le cancer de l’estomac, il y a un bénéfice à traiter surtout si on traite précocement avant l’apparition des lésions (28).

 

Une fois la bactérie éradiquée, la réinfection est rarissime. Le traitement peut donc être considéré comme définitif (29).

Le panneau en outre affirmé que tandis que kamagra gel nezeljena dejstva l'utilisation de stabulations entravées frais vaches devraient avoir l'exercice quotidien qui inclut marche facilement, en prednisolone 20mg pour angine revanche, si vous voulez perdre du poids optimal et aussi perdue max graisse sur votre corps, vous devez certainement faire certains type de musculation. Finasteride 8 ans atarax 25 mg 30 film tablet nedir le reste des collègues et employeur sera dans une situation où ils traitement effets secondaires clomid peuvent compter sur le chef. Une autre idée, sildenafil kaufen vous devriez réduire votre consommation levitra goes generic de glucides. J'ai choisi de simplifier à un alprostadil eureka couple de clé pointe - consommer 5 à 6 petits repas par jour que cela ne fait pas juste aide vous brûlerez des alprostadil effectiveness calories et aussi perdez du poids, vous avez également des avantages à long terme avec le jour où le métabolisme de votre corps est temporairement renforcé pour les heures après vous avez fonctionné. Se débarrasser de ces kilos kamagra 4 en trop, c'est rien supérieure à une promenade dans le parc si vous vous sentez dans son os où les quitter votre achat cialis 5mg en ligne style de vie néfaste.

Informations sur Helicobacter pylori > Quelles sont les maladies associées à H.  pylori ?

Les douleurs de l'estomac peuvent avoir de nombreuses causes.
En cas de survenue brutale de douleurs accompagnées de vomissements et de diarrhée, l'intoxication alimentaire ou la gastroentérite sont évoquées et la responsabilité d'un virus ou d'une bactérie est  suspectée dans ce contexte (16).
Mais si les douleurs sont chroniques, il existe peut-être des lésions de l'estomac imputables aussi à une bactérie : Helicobacter pylori
.

 

 

 

Une inflammation chronique de l'estomac 

La bactérie provoque chez la personne infectée une gastrite chronique qui persiste toute la vie si l'infection n'est pas traitée. Le plus souvent, elle est d'évolution silencieuse sans manifestations ou symptômes particuliers (4).



Une révolution dans la prise en charge des ulcères de l'estomac et du duodénum

La responsabilité de Helicobacter pylori est à présent bien établie dans la genèse et l'entretien d'ulcères. Au niveau de l'estomac, Helicobacter pylori est responsable de 7 ulcères sur 10. Le duodénum est la partie de l'intestin qui suit immédiatement l'estomac, 9 ulcères duodénaux sur 10 sont liés à Helicobacter pylori. Depuis cette découverte, le traitement de l'infection en éradiquant la bactérie, permet non seulement de soigner l'ulcère mais aussi d'éviter les rechutes fréquentes (17).
Des précautions peuvent être à prendre avec certains médicaments. En effet, en cas d'infection par Helicobacter pylori, la prise de certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou l'aspirine pourrait augmenter les risques d'ulcère ou de saignement  (18).

 

Helicobacter pylori, responsable de cancer de l'estomac


Dès 1994, l'Agence Internationale de Recherche sur le Cancer a classé Helicobacter pylori comme carcinogène de classe I, c'est à dire entraînant un risque de cancer certain chez l'homme (2). A présent, on estime que la bactérie est  responsable de 60 à 90 % des cas de cancers gastriques (11,19). Par ce biais, Helicobacter pylori pourrait faire plus de morts par an que les accidents de la route, car le cancer gastrique est particulièrement meurtrier.

Cependant tous les sujets infectés ne feront pas de cancer gastrique, loin de là, 1 à 3% des sujets infectés pourraient développer un cancer gastrique. Plusieurs années sont nécessaires pour parvenir à ce stade ultime, parfois même plus de 30 ans. Se débarrasser de l'infection évite cette évolution surtout si cela est fait précocement avant l'apparition de lésions  (2,11,20).

Comme il existe des prédispositions familiales au cancer gastrique il est vivement recommandé aux enfants, frères et sœurs de personnes ayant eu un cancer de l'estomac, de faire la recherche de l'infection à Helicobacter pylori et de la traiter si nécessaire (1,21,22).

Outre les prédispositions familiales, un certain nombre de facteurs favorisent l'évolution vers un cancer, en particulier :

- le tabac,
- la surconsommation de sel, ainsi qu'une alimentation riche en saumures (viande ou poisson fumés en particulier), en viande rouge…
- certains facteurs environnementaux (exposition aux nitrates et nitrites),
- certaines souches plus virulentes de Helicobacter pylori (2,21,23).

 

 

Helicobacter pylori responsable d'autres pathologies (24, 25) ?

 

De nombreuses études en cours cherchent des liens potentiels entre Helicobacter pylori et d'autres affections, comme la dyspepsie ou même des pathologies autres que digestives. Pour l'instant, certaines personnes peuvent ressentir un bénéfice sur leurs symptômes en se débarrassant de l'infection alors que  d'autres n'en auront aucun. Migraines, maladie de Parkinson, pathologies cardiovasculaires ou certaines pathologies immunitaires ont pu ainsi être reliées à l'infection à Helicobacter pylori  sans que pour l'instant ces  hypothèses ne soient confirmées.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE associées
Toutes les ACTUALITES

 

Télécharger et imprimer le programme préliminaire de la réunion annuelle du GEFH qui se tiendra le 26 janvier 2018 à Tours. Cette réunion sera comme de coutume consacrée à la fois aux aspects cliniques et microbiologiques des infections à Helicobacter pylori et laissera la possibilité aux jeunes cliniciens, microbiologistes et chercheurs de partager leurs connaissances et travaux sous la forme de présentations orales plénières. (Voir aussi la rubrique "Réunions annuelles du GEFH : 2018 pour les conditions d'inscription et la soumission de résumés pour les communications orales)


Traitement orienté pour Helicobacter pylori : culture ou PCR ? Les experts confrontaient la culture et la PCR pour la détection des résistances aux antibiotiques lors de la 36ème Réunion Interdisciplinaire de Chimiothérapie Anti-Infectieuse (RICAI) en décembre 2016 à Paris (Télécharger l'article de Biologiste Infos de Février-Mars 2017)

 

 

Nouvelles recommandations 2017 pour la prise en charge de  l'infection par Helicobacter pylori (cliquer sur ce titre pour accéder à la rubrique "Quel traitement ?)

 

Quand et comment chercher Hp ? - Comment traiter et contrôler ? Télécharger la fiche (feuillet à imprimer recto-verso et à plier en trois)

 

 

 

 

AGENDA :

 

La 26ème réunion d'actualisation du GEFH se tiendra le 26 janvier 2018 à l'Hotel Oceania, l'Univers à Tours, 5 Boulevard Heurteloup.

 

- Le 31ème Workshop international du Groupe d'Etude Européen Helicobacter et Microbiote (EHMSG) se tiendra à Kaunas, Lithuanie du 14 au 15 septembre 2018 (http://www.helicobacter.org/)

 


 

 

Copyright 2012 © Abimes Concept